7

vendredi 31 mai 2013

OpenBSD Memo

Pour ce nouveau post, c'est comme vous pouvez le voir BSD qui est a l'honneur et plus précisément, l'OpenBSD.

Inspiration du film blade runner pour cette V5.3

Avant toute chose, si vous n'avez jamais touchez à OpenBSD, je vous conseil de passer par leur FAQ, qui est tout simplement génial ! Contrairement à la croyance cette distribution n'est pas vraiment déroutante, et ceux grâce à la trés bonne documentation qui offre toujours réponse à tout. Le système est toujours là pour vous guider vers un pas de plus, notamment par ses nombreux "mails". Vous me direz que ce mémo n'est donc pas utile ... Perso je n'aime pas chercher 3h dans une doc, un point particulier que j'ai déjà abordé 100fois.

Je tiens a préciser que je ne suis pas un expert de cette OS, BSD est pour moi "tout nouveau". Je l'ai abordé il y a peu de temps pour les futur besoins de mon serveur.

Débutons ce mémo, qui, j'en suis persuadé. M'aideras dans mes futures installation.

A) Lors de l'installation.

1- Activer NTPD, ce qui permet d'avoir une synchronisation parfaite avec notre fuseau horaire.

2- Créer tout de suite l'user qui pourras utiliser "su", cela permet de désactiver directement la connexion root depuis ssh et d'étre en user l'ors du 1er démarrage.

B) Après l'installation

1- Augmenter la résolution (je suis pas fan du 25*80). Le plus simple c'est par là -->[ici]

2- Paramétrer PKG_PATH, d’après la lite des miroir Http/FTP. Personnellement j'utilise "http://ftp2.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/" en amd64. Ce qui me donne "$ export PKG_PATH=http://ftp2.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD//5.3/packages/`machine -a`/"

3- Installer votre éditeur favori. Pour moi le petit nano. "# pkg_add -iv nano"

4-  Configurer SUDO (préférez utilisez "sudo" a "su" et "sudo -s" a "sudo su"). "# nano /etc/sudoers" et dé-commentez la ligne '#%wheel ALL=(ALL) -- > %wheel ALL=(ALL)' pour donner l'autorisation de sudo aux utilisateur du groupe wheel (par défaut si vous l'avez crée a l'installation). Ajoutez y "NOPASSWD: ALL" pour eviter la fastidieuse demande perpétuel.

5- Installer un paquetage prés compilé "sudo pkg_add -iv ---", i permet de voir les différentes versions et de toujours choisir en cas d'options disponibles, v permet d'avoir le maximum d'informations.

6- Un navigateur c'est toujours utile "sudo pkg_add elinks". Je trouve que Elinks à l'utilisation la plus naturel et intuitive, bien qu'il ne soit pas le plus performant.

7- Si vous utilisez SSH n'oubliez pas de le configurer, mais on a déjà vu ça.

C) Utiliser les "ports"

Pour cette partie je vous invite a aller voir sur la -->[FAQ].
L'utilisation des ports c'est vraiment pas mon dada. Ok ça peut être vraiment très utile. Mais étant rarement à jours, je préfère compiler moi même et avec mes options quitte à me faire les dépendances (étant un ancien de Slackware ça me fait pas peur ! :p ).
Je trouve, et ceci n'est qu'un avis strictement personnel, que ce système de "ports" d'OpenBSD est bien moins performant que AUR avec yaourt pour ArchLinux.

D) Divers commandes

1- C'est con mais la 1ere fois j'ai cherché comment éteindre le système ... "$ halt"

2- Toute les commandes UNIX sont utilisable (aucun dépaysement ...)

3- Pour télécharger sous -->[UNIX]. Étant habitué a wget, j'ai du l'installer, car non disponible de base.

4- Lister les perif PCI "pciconf"

5- Lister les modules noyau qui sont chargé "kldstat"

6- Charger / Décharger les modules du noyau "kldload/kldunload"

7- Voir les appels système "strace"
E) Attention

1- Dans l'installation d'origine, bash n'est pas disponible. Si vous compter l'utiliser en root ne lui assignez pas directement, mais assigner le à un compte toor ! -->[Sur le sujet]

2- BSD utilise INIT les contrôles de démarrage sont donc lié a l'utilitaire "RC"

3- OpenBSD nome l’interface réseau par le nom de son pilote et non pas ethX. Ex --->[ici]

4- Les commandes spécifiques a Linux ne sont bien-sur  pas disponible sous BSD.


Si vous relevez une erreur ou si vous aviez quelque chose a ajouter, merci de laisser un commentaire afin que je puisse me corriger.


éa, les amis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire